Innov’Action Ou Innovation : l’ère du test-and-learn permanent

News

 
Innov’Action Ou Innovation : l’ère du test-and-learn permanent
 
ll va falloir vivre avec. Nous sommes entrés dans l’ère du changement permanent, du test-and-learn perpétuel.
Qui plus est, cette transformation, des modèles, des entreprises, des process s’accélère et s’annonce durable (au moins 5 ans ?) !
« Le consommateur est en avance », alertait, le 27 avril dernier, Jean-Paul Mochet, Directeur général de Franprix lors de notre conférence sur la «Distribution/Disruption ». "Il attend plus de personnalisation".
Alors que notre modèle de ces trente dernières années repose encore sur la massification. Face aux tendances vegan, food-to-go, magasin collaboratif comme la Louve,… Nous (entendez la distribution et l’industrie) ne sommes pas assez force de proposition ». 
 
Dans ce grand remue-ménage qui s’annonce, la vitesse d’innovation et d’exécution seront déterminantes. Le facteur humain est au cœur des processus actuels de régénération des business model. Quelle stratégie adopter  pour libérer les énergies, et balayer les résistances au changement.
  • Chez Franprix, Jean-Paul Mochet intègre l’innovation très en amont des process, de manière « inclusive ». Un système de management qu’il appelle  « révolutif » (contraction de « révolution et d’évolution ») ». « En 6 mois, on ajuste un projet en même temps qu’on le déploie sans attendre qu’il soit optimisé à 100%. C’est ce qu’on appelle en interne, la  culture de la voiture balai! ».
  • Même volonté de rendre l’entreprise plus agile en favorisant l’autonomie des équipes chez Thierry Sonalier, Président du Directoire de Jardiland (dont vous retrouverez l’interview ici) Celui qui a mené la transformation de l’enseigne de jardinage, ne craint pas de bousculer les voies hiérarchiques, pour recruter des collaborateurs motivés, pour donner leur place aux hommes de terrain, pour encourager les relations informelles et «l’intrapreneuriat »
Dans cette recherche d’adaptation rapide, les start-up jouent en outre un rôle de « booster ».
Avec l’appui des start-uppers, Mobivia qui regroupe les enseignes Norauto et Midas veut anticiper les mutations de son marché, qui ne sera plus demain celui de l’automobile mais de la mobilité », expliquait Jean-François Dhinaux, Directeur du marketing et de la stratégie de Via-ID, le fonds d’investissement du groupe fondé par Eric Derville (Association Familiale Mulliez).
Là encore, il s’agit de ne pas perdre de temps pour préparer le futur.
 
Tous ces plaidoyers en faveur de l’Innov-Action, prouvent en tout cas la pertinence de la démarche entreprise depuis janvier par l’Institut du Commerce.
En créant un Comité sur l’Innovation, il s’est doté d’une instance de pilotage dans ce domaine (multiforme).
Son objectif ? Favoriser l’innovation chez nos adhérents, marques et enseignes, engagés dans une course à l’adaptation permanente.

Observatoire sur le rapport des Français aux pôles commerciaux

News

Pour construire l'offre commerciale de demain 
L'Institut du Commerce et l'ObSoCo lancent un Observatoire sur le rapport des Français aux pôles commerciaux.
 
Cette étude quantitative vise à mieux cerner les attentes du citoyen-consommateur en matière de commerce de centre ville, centre commercial, zone commerciale, zone de transit et à comprendre les imaginaires associés à chaque pôle.
 
L'une des causes de la démassification de la consommation, nous précise Philippe Moati (Co-président de l'ObSoCo) est ''liée à la fragmentation des attentes des consommateurs. Les pôles commerciaux sont touchés par ce phénomène.
L’objectif de cette étude est de prendre de la hauteur pour avoir une vision claire des nouveaux modes de représentation que ce phénomène entraîne''.
 
L’étude :
  • 5 types de pôles commerciaux: centre ville, centre commercial, zone commerciale et retail parks, pôle de quartier, zone de flux.
  • 4 000 personnes interviewées online (échantillon représentatif, 18 ans (voire 16) - 70 ans)
  • 80 questions, dont certaines illustrées pour tester des concepts commerciaux innovants
  • des questions spécifiques peuvent être insérées (exemple : l'ouverture du dimanche)
  • des focus géographiques sont possibles
  • Livrables : un rapport détaillé (environ 500 tableaux) et une note analytique rédigée par Philippe Moati

Spécificités : 

  • La méthodologie privilégie l'étude des modes de représentation des consommateurs pour une meilleure détection des signaux faibles porteurs d'avenir
  • Au-delà des traditionnelles variables socio-démo, l'ObSoCo privilégie l'analyse des modes de vie (mobilité, sensibilité politique et religieuse...) et comportements de consommation (pratiques du e-commerce, pôles commerciaux fréquentés le denier mois et les 12 derniers mois) pour définir les imaginaires associés à chaque type de pôle commercial
  • Le code postal du lieu d'habitation et du lieu de travail/études seront pris en compte
  • L'étude fournira une évaluation des représentations et attentes vis-à-vis des pôles commerciaux de demain à travers plusieurs approches: suggestive, ouverte et projective

Pour les premiers souscripteurs (avant juin) : 

  • 1 tarif préférentiel early bird
  • 1 Participation à la validation du questionnaire
  • 1 présentation des résultats de l'étude par Philippe Moati, Co-président de l'ObSoCo.

Pour consulter la présentation de l'étude, c'est ici ! 

Pour toute question, n'hésitez pas à contacter Sylvie Guingois : sylvie.guingois@institutducommerce.org


Les lignes directrices de l'IDC présentées par Marc Butot et Sylvain Ferry

News

Le vendredi 03 mars 2017

Le bureau s'est réuni fin février afin de présenter officiellement à la presse les principales lignes directrices de l'institut du Commerce. Grâce au rapprochement des 3 associations, nous pouvons désormais aborder l’ensemble des points qui touchent le métier opérationnel du commerce et le client, a souligné Sylvain Ferry.


Dans une démarche collaborative et transversale, 5 comités générateurs d'une nouvelle chaîne de valeur :

Innovation - Editorial - Offre - Supply Chain Grande Consommation et Supply Chain Spécialisé, permettent de faire émerger les sujets majeurs de prospective qui sont approfondis dans des ateliers de réflexion ou des groupes de travail.

 
Parmi les thématiques des ateliers, nous retrouvons : « les usages de la blockchain dans la chaine de valeur industrie- commerce »« l’adaptation de l’offre aux modes de vie et les modes de distribution à horizon 2030 », ou « les métiers de l’offre de demain ».
 
Les groupes de travail traitent dans une approche plus empirique les sujets majeurs qui sont au cœur de la transformation actuelle du commerce. 
Parmi les sujets retenus en 2017: la proximité et les enjeux de la livraison urbaine du dernier km font partie des thémes clés de l'IDC, aux côtés de l’e-commerce alimentaire, des nouveaux métiers, de l’efficacité des promotions ou de la rupture en linéaire.

Marc Butot (Nestlé), coprésident de l’IDC a plus particulièrement souligné les enjeux liés au format de la proximité : "le risque est de traiter le sujet comme nous l’avons fait avec les HM/SM ces dernières années. Or, l’attente des consommateurs est différente : il faut nous y adapter. Nous avons donc créé un groupe de travail, en décembre dernier, qui regroupe l’ensemble des acteurs afin de réfléchir à la meilleure façon d’améliorer notre offre sur ce canal" 

 
Marc Butot (Nestlé) et Sylvain Ferry (Carrefour), coprésidents; Vincent Ringenbach (Cora), secrétaire; Cédric Pantaleon (Danone Eaux), trésorier; Xavier Hua, directeur général; Emmanuel Bertin (Johnson & Johnson), secrétaire. 

"3 NOUVEAUX métiers pour la Supply Chain de demain’’

News

Le mercredi 08 mars 2017

L’Atelier de Réflexion Prospective « Supply Chain 2025 », réunissant près de 40 directeurs et directrices supply chain adhérents d’ECR, a permis d’identifier les 5 défis de la supply chain (Big Data, omnicanalité, développement durable, émergence des nouveaux business modèles, e-réputation & compliance) et d’élaborer un nouveau référentiel de compétences supply chain.

Sur ces nouveaux métiers et talents, les membres ont unanimement souhaité explorer 4 thèmes :

Quels sont les nouveaux métiers logistiques ?
Comment attirer les talents de demain, comment les retenir ?
De quels profils disposer pour s’engager dans la transformation digitale ?Comment concilier les nécessaires compétences techniques et comportementales ?

Au global : 7 industriels, 6 enseignes et 3 prestataires logistiques issus des grands groupes du retail français ont participé à l’élaboration de ce référentiel. Trois nouveaux métiers ont été identifiés :
  • Le « Data Alchimist »
    Il maîtrise l’exhaustivité des flux d’informations (data, process et outils) et est capable de les exploiter pour en extraire de nouvelles valeurs ajoutées pour les clients de l’entreprise.
  • Le « Client Solutions Provider »
    Il assure le meilleur service au client, lui propose une vraie valeur ajoutée et veille à ce que toutes ses demandes soient traitées et suivies de manière efficace.
  • Le « Prospective Research Strategist »
    Il développe une vision claire et partagée en sachant se projeter sur des horizons à 5/10 ans. Il challenge les évidences et explores des pistes nouvelles.

ET DEMAIN ? Définir une vision transversale partagée des métiers du retail,...

Les travaux collaboratifs d’ECR France au sein de l'Institut du Commerce se poursuivront en 2017 sur les sujets suivants : 
. Quelles formations initiales pour les futurs cadres (existantes et à lancer) ?
. Recrutement et fidélisation des nouveaux talents ?
. Elargissement de la démarche aux métiers de l’offre (commercial, marketing, magasin...)

Téléchargez le nouveau référentiel des compétences Supply Chain


Assemblée Générale - 8 juin 2017

News


L'aventure ne fait que commencer...! 

Vous avez été nombreux à nous rejoindre le 8 juin dernier lors de la première Assemblée Générale du tout jeune Institut du Commerce et nous vous en remercions.

Lors de cet événement nous avons abordé la démarche de l'Institut dont la vocation est de réunir tous les acteurs du commerce (industriels, distributeurs, prestataires de service) en s'appuyant sur 4 comités générateurs d'une nouvelle chaîne de valeurs.

Toute l'équipe de l'Institut est à votre disposition pour mieux vous faire découvrir l'ensemble de nos activités.

Pour en savoir plus, cliquez ici ! 


1 of 1